Dentelle

bon… sans commentaire…
des fois, ca sort tout seul… de je ne sais où… ou presque.

De la dentelle est apparue
Je suis épris dans tes filets
De l’eau brule sous tes yeux blessés
Tes paupières d’ombre se sont vêtues

Autant de larmes retenues
Qu’elles soient de tristesse ou de joie
Transpercent mon armure de bois
Mais faut-il s’avouer vaincu?

De vainqueur ou vaincu il est question
Car la guerre ici fait rage
L’appaisement semble un mirage
Dissipé dès ton apparition.

Il suffit, diras-tu
Je frémis cette pensée
Mais l’audace s’est renforcée
Quand la dentelle a disparu

Laissez un message après le BiiiiiP / please leave us a message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑