Et pendant ce temps là …


tranquille à la maison, au chaud sous la couette, j’écoute Bomb the Bass :

en lisant Malhorne, de Jerome Camut…(merci vero)

Laissez un message après le BiiiiiP / please leave us a message