Affres des transports en commun

joli décolleté, affres des transports en commun

Les joies des transports et les affres des heures de pointe.
Certains debout, jusque dans les couloirs, où forcément les gens sont assis.
Pressions, oppressions, sourires gênés de tant de promiscuité
Mais parfois ces désagréments semblent légers et futiles, un poids soudain levé
pourquoi ? une simple question de point de vue. De point de vue plongeante 😉 

Et l’heureuse détentrice de ces attributs renvoie alors un sourire timide et compréhensif de voir toutes ces personnes subissant les tourments de la station debout, ballotés par les aléas conjoints des rails et de la conduite de la rame, sans se douter du réconfort qu’elle offre en retour de part sa position.
comme une récurrence sur des transports peu communs ?

Laissez un message après le BiiiiiP / please leave us a message

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑