Avatar que jamais…

Comme je l’ai déja dit à mes comparses Facebookiens, après m’être fait refoulé la veille pour cause de scéances pleines (les 3 de la soirée…, ce qui au passage m’a permi tout de même de savourer Solomon Kane), j’ai refait la queue pour Avatar hier soir… se pointer à 19h30 pour avoir enfin une place pour la séance de 22h… et oui…

Beaucoup de bruit pour finalement pas grand chose , Avatar.  Techniquement impeccable, la 3D n’apporte pas forcément grand chose… la premiere heure du film est très prometteuse, mais après, c’est la machinerie américaine dans toute sa lourdeur : bataille rangée, les faibles contre les tous puissants, la pincée écologique de base, les bons sentiments, bla bla, bla bla… dommage…  Et très déçu par la bande son… Du gros, du lourd, un super film Pop Corn mais pas à se taper le cul par terre, quand même… (et pas d’interdiction -10 ans, c’est abuser…)

et au passage, j’embrasse tendrement les 3 petits jeunes avec qui je me suis pris le choux hier pour cause de dépassements non reglementaire et autres joyeusetés perturbatrices dans la file d’attente  (la ptite vicieuse avec son Wonderbra taille 12 et son maquillage de pigalle, l’asiat’ perdu entre ses cheveux et son iphone et le grand frisé boutonneux, qui se reconnaitront sans problème…)

Laissez un message après le BiiiiiP / please leave us a message

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑