GOTIS pour les hommes

Octopuss.pngInternet a bien des mystères, comme les GOTIS. Mais qu’est-ce que c’est me direz vous ?

GOTIS est un acronyme pour Girl with internet Syndrom.  En résumé, une fille devient objet de culte, en général par des Nerds (pas de geeks, nuance importante) parce que rare présence féminine sur le net dans un domaine, qu’il s’agisse de forums ou encore de pseudo célébrités. Cette mise ne lumière factice « monte a la tete » de la dame qui se prend alors pour une dyva, tout en niant le contraire…

Et les GOTIS s’accompagnent quasiment systématiquement de chevaliers blancs, mais j’y reviendrais plus tard.


Les symptômes des GOTIS sont assez simples et facilement identifiables :

  •      Recherche d’attention
  •      arrogance
  •      Photo tres suggestives voire souvent topless
  •      Plainte constante contre tout et rien
  •      Narcissisme
  •      Sexting excessif et comportement provoquant sexuellement
  •      Recherche constante de compliments
  •      Allusions constantes et décomplexées à leur coté sexy

et bien sur, etre complètement inconscients d’être atteint de ce syndrome de GOTIS et nier en bloc en cas de confrontation au problème.
Je reviens donc sur les chevaliers blancs. Ces filles atteintes de GOTIS sont donc adulées par des Nerds, seuls et renfermés dans leur monde, qui se raccrochent par conséquent à tout idéal féminin qui leur « tombe « à portée de clic.
Ils se font alors chevaliers blancs, prêts à tout pour la défendre contre la critique, attaquer vertement les contradicteur, se transformant un gentil tout à sa mémère. Vous comprendrez que l’ego de la personne visée ne peut que gonfler comme une baudruche de foire, jusqu’à se croire au dessus des règles telle une souveraine du Web…

Bref. Pourquoi il nous les casse avec ses définitions, le pingouin ? Encore un coup de calcaire le grincheux ?
Et bien non, justement, hier soir j’ai eu l’occasion de rencontrer ce phénomène de manière très directe, via Facebook.
J’ai eu quelques différents avec Ewa Sonnet récemment, ou tout du moins avec son Manager, Przemek Ristok, qui se faisait passer pour elle… Comme je n’aime pas qu’on me prenne pour un con, il y a eu petit différent et clash. Bref.
D’autres histoires avec ce monsieur me sont par la suite parvenues aux oreilles, pas très reluisantes coté justice.
Mais voila que je reçois hier soir, sur la page Facebook du Pingouin Grincheux, d’étranges messages de la part d’une Deb Gibson (pour info, Deb Gibson = ancienne chanteuse années 80). Message pour me demander pourquoi je l’ai bloqué sur ma page Kristy C…
Marrant, je n’ai, outre ma page perso, pas de page fake « Kristy ».. je check le profil du personnage, genre Masculin… je ris

Je demande donc des explications  :  le gars s’avère en fait etre un Fan Hardcore d’Ewa Sonnet, un américain (souvent très monotâches et obtus en terme de fanbase), qui me reproche en substance de créer de faux profils Facebook pour envoyer des messages privés à des inconnus pour dénigrer son idole.
Donc, sur la base du fait que je suis en mauvais terme avec sa belle et surtout son manager, je suis donc devenu le coupable idéal de son délire…

je vous laisse contempler l’étendu du vide psychologique du zigoto.  (pour le petit délire sur le traçacage des IP dans facebook, sachez que c’est faisable… oui oui, c’est d’ailleurs comme ça que les gens de FB fonctionnent en terme de sécurité. même dans vos messages perso… TOUT est tracé, chers amis).
Dernier complément, le tumblr mentionné dans la conversation est effectivement très drôle : dénigrement systématique mais argumenté d’Ewa Sonnet, façon Comic Strip.
cliquez l’image pour aggrandir :

deb_gibbons_message_on_facebook.png

Laissez un message après le BiiiiiP / please leave us a message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑