En pointe : la fille du boucher

en puntasLa danse classique, c’est gracieux, d’autant plus quand les artistes évoluent sur les pointes.

Remplacer les pointes par des lames de boucher et la chorégraphie se transforme en carnage :

 

Laissez un message après le BiiiiiP / please leave us a message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑