Lucy, notre plus lointaine ancêtre revient à la vie

Copyright John Gurche / Courtesy Yale University Press

Reconstruire Lucy : un paléontologiste reconstruit l’ancêtre de l’homme depuis longtemps disparue.

Un artiste utilise la science , l’art et l’imagination de reconstituer le plus célèbre australopithèque Lucy .

Le Job d’un paleoartiste

Interview :

C’est un travail intéressant . Certains jours, il peut impliquer payer une femme à monter et descendre le long d’une bare de pole dance pour étudier ses mouvements,  pendant que je prends des notes et des photos .

Mais c’est une très étrange façon de commencer . Je m’explique .

Quand j’ai appris de la découverte de Lucy , je voulais la reconstruire . Lucy est le nom donné à un squelette partiel de 3,2 millions d’ ans attribué  à l’Australopithecus afarensis . Il s’agit d’un effort merveilleux de chercher des réponses à des trop nombreuses questions sur la façon dont elle a vécu. La concevoir telle qu’elle a pu apparaître dans la vie et établir une connexion vers nous que rien ne peut être que bénéfique.

Ma première opportunité de construire le corps de Lucy est arrivée en 1996 , quand le Denver Museum of Nature and Science (puis d’histoire naturelle ) m’a demandé de produire une reconstruction tridimensionnelle grandeur nature , aussi réaliste que les méthodes actuelles permettraient .

En articulant son squelette convenablement et en fixant l’ensemble des muscles visibles sur ses os pour reconstruire son crops, voila le genre de créature qui en ressortirait.

 

via Discover Magazine

Laissez un message après le BiiiiiP / please leave us a message

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑