Ecrire ce qu’on a sur le coeur

Parfois, sur un malentendu

A la Jean Claude DUSS, parfois, sur un malentendu, on peut envisager de conclure…  Le stylo est prêt pour la signature, encore faut il l’attraper !

via : Cleavage Lover

Laissez un message après le BiiiiiP / please leave us a message

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑