Wonder Woman : les dessous de l’affaire

Une version coquine de la vie privée des super heros. Wonder Woman Hotel by daikkenaurora Ce costume alimente fortement les fantasmes aux vues du nombre de parodies plus ou moins érotiques qui fleurissent sur la toile ! Art: Chris Foulkes

Pinup Of The Day : Canapé

Erreur Marketing A la base, il s'agissait de vendre un canapé d'une marque quelconque. On installe le set, le photographe prend ses marques, le modèle s'installe et la session débute. Malheureusement le résultat espéré n'est pas celui qu'on obtient au final. Mais qui s'en plaindra à part peut être le fabricant ? via : Cleavage... Lire la Suite →

Pinup Of The Day : Retour aux Classiques

Retour aux sources Des pinups classiques, comme dans les années 50, sous l'objectif de Martin Daminov Porte Jarretelle et lingerie sexy en contrastes aux poses innocentes, le tout sur fond de belles cylindrées (je parle des mécaniques, pour une fois 🙂   ), tout le charme de la pinup par excellence. PINUP by Martin Daminov... Lire la Suite →

Pinup Of The Day : Sheneka Adams

Issue du magazine américain Black Beauty, ce shooting porte bien son nom et met parfaitement en valeur la plastique impressionnante de Sheneka Adams. Un magazine dédié aux beautés Callipyges, il n'y a qu'aux US qu'on voit ça avec autant de qualité et de sérieux. Régalez vous !

Elasticité Escamotable

Petit, je piquait des élastiques pour faire des frondes, des chiclapes comme on disait chez moi 🙂 Quel matériaux fantastique, tout de même... Aux usages multiples 😀 Il permet meme de faire des tours de magie : la lingerie escamotable ! Disparition

Pinup Of The Day : Miss Ewelina

Pologne, pays des belles venues du froid A croire que la Pologne a un ingrédient secret pour nous pondre des beautés froides comme Ewelina Hylińska. Je vous laisse juger des atouts de la belle. Bien évidemment aucun jugement sur la personne en elle meme, si ca se trouve elle est super chiante, avec un caractère... Lire la Suite →

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑