Le cinema de Kubrick décrypté.

Stanley Kubrick a ses fans, il a réalisé des œuvres incontournables du 7ème art, même si, je dois l’avouer, je ne suis pas un inconditionnel…
Il est toutefois intéressant de procéder à un décryptage de la “touche” Kubrick et de se rendre compte que le réalisateur utilisait en fait une seule et même technique pour apposer de la profondeur à ses scènes désormais cultes : La perspective centrale, axée sur un seul point, aussi appelée la One Point Perspective.

Quoi de mieux qu’un exemple par l’image :

Stanley Kubrick – One Point Perspective

Publié sur le carnet du Pingouin Grincheux.

Laissez un message après le BiiiiiP / please leave us a message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑