Le beau temps est dangereux pour la santé

08:00, Paris. Il fait beau. Il fait chaud.
Les bénéfices du soleil se font sentir sur le moral des jeunes dames donc les tenues s’allègent. rien que sur ce trottoir, je ne compte plus les mini shorts et les chemisiers manches courtes.

Comme cette jeune femme, la trentaine fraîche et dynamique, qui s’avance d’un pas décidé : chemisier coloré et fluide, sac Vanessa Bruno sur l’épaule, petits mocassins roses flash et pantalon noir droit moulant.

Elle avance vite, dépasse rapidement plusieurs badauds qui flânent la tête en l’air.

Les tenues légères en prévision des chaleurs de la journée contrastent pourtant étrangement avec cette petite fraîcheur matinale.
Une imperceptible brise offre aux atours de ces dames, poitrines modestes ou généreuses, la même possibilité d’afficher fièrement leur fierté, haut et fort, aimants pour les regards pétillants de ces messieurs qui les croisent.

Pour revenir à notre inconnue, elle n’échappe pas à la règle et son chemisier est également victime de ces pointes d’attaques, au bonheur de ce gentleman pressé qui, captivé par l’échancrure et la féminité saillante du balconnet de la dame, finit par embrasser joyeusement le premier réverbère venu.

Accident et hilarité des passants.

Quand je vous disais que le beau temps est dangereux pour la santé !

Laissez un message après le BiiiiiP / please leave us a message

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑